Programmation

Les codes et programmes d’Interface-Z

Accueil > Matériel > Captation et interfaces > Capteurs Simples > Capteur pyroélectrique

Capteur pyroélectrique

Quel que soit l’environnement de programmation utilisé, il est nécessaire d’observer les données issues du capteur, de décider du type d’action qui dépendent de ces données et d’analyser ces données avec un double comparateur pour en extraire les informations utiles.

Observation des données

Cette page est consacrée aux capteurs pyroélectriques analogiques. Comme pour tout traitement de données issues de capteurs, il faut pour commencer afficher les données au cours du temps dans son logiciel préféré et les observer

  • Lorsque le capteur est au repos ;
  • Lorsque le capteur détecte un mouvement, proche ou lointain.

Le capteur au repos envoie des valeurs centrées autour de 62-63 (en Midi standard).

Lorsque le capteur détecte un mouvement, les données augmentent ou descendent et oscillent autour de la valeur de repos. La détection d’un mouvement correspond donc à plusieurs variations autour de cette valeur de base, ce n’est pas juste une augmentation ou une diminution des valeurs avant retour au repos.

La petite video Pyro-60-IZ.mov montre une détection de mouvement bref par un capteur analogique 60°.

Cette observation fournit plusieurs informations nécessaires à l’utilisation efficace du capteur :

  • La valeur de repos envoyée par le capteur (autour de 62 en Midi standard) ;
  • La présence ou l’absence de bruit parasite, et son ampleur s’il y en a ;
  • L’instant correspondant au début du mouvement ;
  • Les valeurs pour lesquelles on commence à prendre en compte les mouvements.
Etat
Informations
Repos - Valeur de repos
- Amplitude d’un éventuel parasitage
Mouvement - Valeurs limites autour du repos
- Instant de variation

Le bruit peut être dû à des flux d’air dans la pièce ou à des parasitages le long de la rallonge du capteur.

Choix du type d’action déclenchée par le mouvement

Selon les logiciels, nous proposons deux patches d’exemples : déclenchement et maintien d’action.

Ce capteur est souvent utilisé pour déclencher une action (lecture d’un son, passage à une autre video, animation lumineuse, etc). Dans le patch, il faut donc prévoir plusieurs étapes :

  • Détecter le début du mouvement pour déclencher l’action dès que le mouvement a lieu ;
  • Ne pas tenir compte des oscillations de valeurs qui suivent cette première détection, pour ne pas déclencher maladroitement plusieurs fois de suite la même action.

Si l’action est au contraire maintenue tant qu’il y a du mouvement dans la pièce, le traitement des données est différent. Toutes les oscillations sont prises en compte pour maintenir continuellement l’action (ou l’inaction...). Celle-ci change lorsqu’il n’y a plus de mouvement.

Traitement des données

Dans les deux cas de figure, la détection de mouvement fait intervenir un double seuil. Les données du capteur sont en permanence comparées à deux seuils dont la valeur est établie par l’observation des données. Ces deux seuils doivent encadrer la valeur de repos et correspondre aux valeurs limites de détection d’un mouvement. Ils ne doivent pas serrer de trop près la valeur de repos pour éviter de prendre en compte le parasitage ou des fluctuations dans l’air qui provoqueraient une variation lente d’une ou deux unités.

Données du pyro et double seuil.

Le seuil inférieur peut être de 3 ou 4 unités sous la valeur de repos, le seuil supérieur de 3 ou 4 au-dessus. Ces valeurs sont arbitraires et augmentent en cas de parasitage constant.

Cette analyse est détaillée au cas par cas dans les pages de chaque logiciel.

Articles dans la rubrique