Interface-Z
Interface-Z
  1. Conseils >
  2. Tout ou rien

Détection tout ou rien

Les capteurs tout ou rien, ou numériques, sont des équivalents d'interrupteurs.

Exemples de capteurs On/Off :

- Bouton, touche, poussoir...
- Tapis sensitif (1 ou plusieurs zones)
- LDR numérique (réagit ou non à la lumière en fonction d'un seuil)
- Certains détecteurs capacitifs (réagissant à la proximité et au contact)
- Certains proximètres à triangulation optique en infra-rouge ;
- Certains détecteurs pyroélectriques ;
- Interrupteurs optiques.

Ces capteurs sont utilisés par exemple pour une détection de présence, de passage, d'ouverture de porte, ...

Distinction entre interrupteurs à contact sec et autres capteurs tout ou rien

Les interrupteurs dits "à contact secs" sont très variés mais se caractérisent par la fermeture ou l'ouverture mécanique d'un circuit électrique : ils font contact quand ils sont fermés (le courant passe), ils coupent le contact quand ils sont ouverts (le courant ne passe pas). Cette action a toujours une réalité physique.

Ils ont deux modes de fonctionnement :

  • boutons à contact fugitif, qui ne sont activés que lorsqu'on appuie dessus et reviennent à leur état de départ quand on les relâche ;
  • boutons à action permanente, bistables, qui restent dans l'état dans lequel on les laisse (un appui = fermé, un autre appui = ouvert).

Ils prennent de très nombreuses formes :

  • boutons poussoirs, touches, basculeurs à bille, fins de course ... ;
  • interrupteurs magnétiques ;
  • tapis sensitif ;
  • interrupteurs fabriqués à partir de deux objets métalliques qui entrent en contact.

Les autres capteurs numériques sont plus complexes. Ils sont alimentés et analysent leur environnement pour donner un signal qui correspond à un changement dans ce qu'ils surveillent. Le principe de détection varie d'un capteur à un autre.

  • LDR numériques : changement dans la luminosité ambiante ;
  • détecteurs pyroélectriques : détection d'un mouvement ;
  • proximètres numériques : apparition d'un obstacle à leur portée de mesure ;
  • détecteur capacitif : changement de l'environnement à proximité de l'antenne.
  • interrupteur lumineux : détection d'un obstacle à portée du module sensible.

Deux types de connectique :

Comme décrit ci-dessous, un capteur de type interrupteur peut être branché soit sur une interface pour capteurs analogiques (module une / deux / huit entrées analogiques vers midi) ou sur un module autonome avec un connecteur à trois points, soit sur une interface pour capteurs numériques à contact sec (carte 64 interrupteurs, entrées numériques des cartes 8 analogiques / 8 num Midi ou OSC, ou Mini-HF).

Ces deux possibilités impliquent des connectiques différentes.

- Connecteur à trois points, identique à celui utilisé pour les capteurs analogiques. Les trois points sont la masse, le 5 Volts et le signal. Les interrupteurs à contact sec peuvent posséder ce type de branchement. Il est indispensable pour les autres capteurs numériques plus complexes, qui nécessitent une alimentation.

- Connection sur deux fils, généralement associée à un câble en nappe qui rassemble plusieurs interrupteurs vers un connecteur pour entrées numériques. Cette connectique n'est possible que pour les interrupteurs à contact sec.

Les capteurs tout ou rien peuvent être utilisés de différentes manières

- En connexion directe avec l'actionneur qu'ils contrôlent, comme un interrupteur. Cette option n'est pas possible pour tous les capteurs numériques ni pour tous les phénomènes qu'ils peuvent contrôler.
Exemple : un tapis sensitif allumant une lampe 12 V lorsqu'on marche dessus, une surface de contact contrôlant directement un petit moteur...

- Par l'intermédiaire d'une interface spécifique du type de capteur.
Exemple : un tapis sensitif 30 zones contrôle des sons différents en fonction des dalles sur lesquelles on appuie.

- Par l'intermédiaire des entrées numériques d'une interface pour tous capteurs, qui transforme le signal du capteur en message Midi correspondant, comme Note On (dans notre module "8 analogiques / 8 numériques").
Exemple : des boutons permettant de naviguer dans un espace virtuel interactif.

- Par l'intermédiaire d'une interface pour capteurs analogiques, à condition d'avoir une connectique analogue à celle d'un capteur analogique (3 points et non 2). Les messages Midi envoyés, au lieu de se répartir sur 128 pas, ne sont alors que les deux extrêmes (valeurs 0 et 127). Cela permet d'utiliser un petit nombre de capteurs numériques de la même façon que des capteurs analogiques.
Exemple : un tapis 1 zone connecté à un module "1 entrée analogique".

- Par l'intermédiaire d'une carte ZIP, sur une entrée analogique ou numérique au choix.(voir cartes Autonomes), asscocié à une programmation spécifique, sans ordinateur.